dimanche 4 janvier 2009

La nouvelle grande dépression.

Notre étude consacrée à la nouvelle grande dépression est disponible en cliquant sur www.freeworldacademy.com/globalleader/depression.htm. Elle comporte vingt pages d’analyses et treize tableaux et graphiques qui résultent de nombreuses recherches statistiques.

L’analyse des causes peut se résumer à la comparaison suivante: notre économie globalisée était en théorie un excellent véhicule. Malheureusement, le conducteur a bricolé le moteur et roulé trop vite sur une route accidentée. La voiture s’est donc écrasée contre un arbre! En effet, nos classes dirigeantes ont déformé le libre échange fondé sur l’avantage comparatif de Ricardo. Il en est résulté une immigration massive, des délocalisations abusives et une stagnation des salaires compensée par un endettement croissant des ménages. Nous connaissons la suite.

A partir d’une analyse économique serrée, notre étude explique pourquoi la crise actuelle ne ressemble pas aux récessions précédentes. En effet, l’arrêt du crédit entraîne la chute des revenus et des prix tandis que le coût des inputs va au contraire augmenter en raison des pénuries prévisibles. Cet engrenage empêche toute reprise spontanée et les politiques keynésiennes ne permettront pas de le désamorcer. Nous proposons donc trois mesures innovantes et audacieuses :

1-Promouvoir un investissement scientifique majeur pour trouver de nouvelles sources d’énergie, remplacer le pétrole, et inventer de nouveaux métaux artificiels afin de se prémunir contre la rareté et les coûts qui en résultent. Cette entreprise devrait s’inspirer du projet Manhattan qui permit à l’Amérique de fabriquer la bombe atomique dans des délais très courts.

2-Etablir un marché unique regroupant l’Amérique du nord, l’Union européenne et l’Europe de l’est (Russie, Ukraine etc.). Ce grand marché serait protégé des flux indésirables (immigration du tiers monde, importation de produits douteux, délocalisations abusives etc.). Il se substituerait ainsi à une globalisation sans issue tout en évitant les écueils d’un protectionnisme limité à des nations isolées. L’étude montre que cette proposition permettrait d’arrêter la déflation et de relancer la demande globale.

3-Confisquer, au nom de la légitime défense, les ressources énergétiques des pays qui soutiennent le terrorisme et les faire exploiter par un consortium international dirigé par le concert des grandes puissances. Le consortium approvisionnerait le marché international à bas prix, ce qui permettrait d’attendre les résultats scientifiques découlant de notre première proposition.

Nous ne pouvons pas tolérer une dépression qui pourrait durer dix ou vingt ans. Face à un engrenage sans précédent, toutes les mesures économiques habituelles resteront inopérantes. Il faut donc trancher le nœud gordien si nous voulons sauver l’avenir de nos sociétés.

gérard Pince