lundi 22 juin 2009

La Burqa: Résistants! Allons de l'avant!

Il faut saluer le courage des députés qui ont demandé la création d'une commission d'enquête parlementaire sur le port de la Burqa. Selon un sondage du Figaro, 88% des personnes interrogées approuvent cette initiative, ce qui montre que tout n’est peut être pas perdu. Dieu merci, le Président de la République vient d’exprimer une position identique lors de son discours devant le Congrès : " Ce n'est pas un problème religieux mais un problème de liberté, de dignité de la femme, signe d'asservissement, d'abaissement, pas le bienvenu et pas acceptable dans notre pays "

Un débat aura donc lieu au Parlement sur la défense de nos valeurs. En réalité, il ne s’agit pas de savoir si le port de la Burqa est libre ou subi. Tout comme le voile, c'est l’étendard de l’islamisme. De même que le port d’insignes Nazis est interdit en France, il faut aussi, pour les mêmes motifs, interdire la Burqa dans tout l’espace public.

L’opposition à une loi regroupe tous les partisans de l’immigration et de l’islamisation. Dans ce contexte, le manque d’enthousiasme des milieux résistants ne peut que surprendre. Bien sur, il faudrait faire plus mais toute avancée est bonne à prendre et tout ce qui peut contrarier l’Islamisme doit être défendu. Je pense que certains sont animés par un antisarkozysme primaire qui dénature notre combat. Qu’ils aillent donc ressasser leurs fantasmes avec le « gros détail » et qu’ils nous fichent la paix!

J’invite donc les résistants à se ressaisir, à soutenir ce projet, et à dénoncer devant l’opinion publique tous ceux qui s’y opposent.


Gérard Pince