jeudi 10 septembre 2009

Philipe de Villiers doit défendre notre Préfet

Le Préfet Paul Girod de Langlade, vient d’être mis à la retraite d'office sans avoir été entendu par son supérieur et sans avoir pu s’expliquer devant un conseil de discipline. Il s’agit donc d’une sanction abusive qui devrait normalement susciter la réaction des syndicats de fonctionnaires. En effet, une telle procédure arbitraire s’assimile à une lettre de cachet délivrée à la demande de la milice « antiraciste » (1)(2).

Un jugement équilibré aurait du tenir compte du contexte. Dans un livre choc intitulé « les mosquées de Roissy », Philippe de Villiers avait révélé en 2006 que les islamistes étaient parvenus à infiltrer les services de sécurité des grands aéroports et à prendre le contrôle de zones entières où transitent bagages et passagers. Suite à ce livre, dénoncé par la milice, les autorités s'étaient résignées à fermer les mosquées, tout en maintenant une politique de discrimination positive au niveau du choix des préposés à la sécurité. En conséquence, les aires d’embarquement restent souvent contrôlées par des minorités ethniques.

Cette discrimination scandaleuse a débouché sur une pratique qui consiste à harceler toutes les personnes convenables . Par exemple, je suis toujours fouillé de la tête aux pieds. Il est vrai que j’ai tout du gibier de potence surtout lorsque je porte le ruban bleu à la boutonnière. Je m'attends donc à me retrouver un jour en caleçon entre les portiques de sécurité. Je reste néanmoins impassible car je ne veux pas donner aux préposés un prétexte pour hurler au racisme. En bref, on provoque le passager qui n’a pas le bon faciès. A l’évidence, notre malheureux préfet est tombé dans le piège.

Depuis les attentats du 11 septembre, perpétués au nom de l’islam, il est normal que tous les contrôles soient renforcés. Je pense pour ma part qu’ils ne sont pas assez sévères. Par exemple, les personnes “pieuses et décentes” devraient éviter les avions qui ont été inventés par des mécréants et feraient mieux de voyager en chameaux, conformément à leurs saintes traditions. Dans le cas présent, on pratique au contraire une sorte de profilage inversé. Avant de mettre en doute la parole d’un Préfet, nos Ministres qui ignorent cette situation puisqu’ils passent par le salon d’honneur, devraient donc faire procéder à des « testings » pour s’assurer que l’esprit des contrôles n’est pas biaisé.

Cette affaire reflète une réalité occultée : lorsque deux ethnies ne s’aiment que « modérément », celle qui est majoritaire fait tout pour brimer l’autre. C’est un phénomène universel qui s’observe sous toutes les latitudes. La situation dans les aéroports préfigure donc ce qui nous attend partout dans la France de demain. En revanche, c’est dès à présent, que j’attends une réaction de Philippe de Villiers d’autant plus qu’il connaît parfaitement cette situation. Je l’invite donc à signer sur www.mesopinions.com (3) la pétition mise en ligne par des patriotes, et à soulever ce problème au niveau du Comité de Liaison de la Majorité.

Gérard Pince

1-J’ajoute que la politique consistant à sanctionner à la moindre bavure des Préfets, policiers et gendarmes me parait très imprudente dans la situation actuelle. Que ferez vous, Messieurs les Ministres, lorsque vos fonctionnaires joueront « petits bras » face à des évènements graves ? Comptez vous sur le renfort des grandes consciences de gauche pour rétablir l’ordre et préserver le Pouvoir?
2-Le Ministre se fait à son tour accuser de racisme par la milice . Encore un exemple de l'arroseur arrosé!
3-Cliquez sur
www.mesopinions.com et inscrivez “pour l’honneur d’un préfet” afin d’accéder à la pétition.