lundi 16 juillet 2012

Comité des intellectuels pour la libre expression.

Avec le soutien de personnalités venues d’horizons divers, j’ai ouvert un groupe sur Facebook intitulé « Comité des Intellectuels pour la Libre Expression (C.I.L.E) ». Il concerne les écrivains et les artistes inquiets de la nouvelle inquisition qui s’abat sur la France.


Tout se passe comme si elle émanait de l’État, par le biais de ses satellites. En effet, les associations et les ligues qui harcèlent la libre expression vivent uniquement des subventions reçues de l’État, des collectivités territoriales et des entreprises publiques. La justice qui donne le plus souvent suite à ces dénonciations s’inspire d’une interprétation extensive de textes confus votés par les législateurs. Enfin les médias ostracisent tous ceux qui ne se plient pas à la doxa politiquement correcte

Dans ces conditions, il nous a paru souhaitable de susciter une structure en dehors de toute appartenance politique en s’inspirant du « Comité des intellectuels pour une Europe des libertés », créé au temps de la guerre froide. L’acte fondateur de ce comité pourrait se traduire par l’envoi d’une lettre ouverte, signée par tous, au président de la République, gardien des institutions, afin de lui demander de mettre un terme immédiat à ces dérives.

En cas de refus, le comité, à l’exemple des dissidents de l’ex Union soviétique, se verrait dans l’obligation d’alerter l’opinion mondiale en engageant des démarches auprès des instances internationales publiques (CEDH, Ambassade des pays libres) et privées (Freedom house, etc.)

Gérard Pince

PS: Pour adhérer au groupe et s'y exprimer, il suffit d'ouvrir un compte sur facebook et de cliquer sur l'intitulé du Comité.