jeudi 11 avril 2013

Pour un Printemps français !


Je n’ai pas l’habitude de fouiller dans les poubelles mais les déclarations de patrimoine du Président et de certains de ses ministres relèvent de la bouffonnerie. La valeur des biens immobiliers est grossièrement minorée. Des patrimoines importants ne comportent que quelques milliers d’euros en liquidités alors qu’un particulier qui n’aurait que 0,5 % de son actif en cash serait incapable de faire face à ses dépenses courantes ! Cet étalage nauséabond de mensonges est à mon avis plus grave que l’affaire Cahuzac qui ne concerne qu’une seule personne.

De plus, Hollande et son gouvernement viennent encore d’afficher leur incompétence en proposant de nouveaux comités ou des mesures qui existent déjà. Par exemple, la Banque de France connaît les filiales des banques françaises dans les paradis fiscaux ainsi que leurs activités puisque le Trésor les utilise parfois pour y domicilier les recettes d’exportation de certains états africains en garantie des prêts qui leur ont été accordés !

Au lieu de s’indigner, il convient de rechercher les solutions. Un remaniement ne changerait rien. Un référendum ne serait qu’une opération de blanchiment d’un parti socialiste corrompu jusqu’à la moelle. Une dissolution ramènerait au pouvoir l’ancienne majorité avec une pincée de députés du Front national. Voulons-nous vraiment revivre le passé ? Toutes ces mesures consistent à demander aux pyromanes d’éteindre l’incendie !

Le sursaut doit venir d’un Printemps français qui ferait éclore un gouvernement provisoire afin de convoquer une assemblée constituante pour remettre les compteurs à zéro. Puisque tous les élus ont failli, puisqu’ils sont tous coupables, on devrait leur interdire d’y siéger. On aurait ainsi une nouvelle représentation de la société civile et enfin la possibilité de poser sans tabous les graves problèmes que connaît notre pays.