dimanche 13 octobre 2013

Immigration et mondialisation

De la gauche à la droite, tous nos médias affirment que l’immigration découle de la mondialisation. C’est encore un gros mensonge ! (1)

Je viens de passer quelques jours à Taiwan et en Corée. Ces pays figurent à l’avant-garde de la mondialisation en se plaçant à la pointe des technologies et bénéficient d’un PIB par habitant comparable au nôtre. Or il n’y existe aucune immigration et les nationaux occupent tous les emplois, y compris les plus modestes.

La courtoisie et la compétence de ces populations impressionnent le visiteur français en provenance de Roissy et de sa « diversité ». Les Coréens et les Chinois ignorent la sauvagerie et l’insécurité. Ils restent attachés à leur identité.

Sur un plan plus global, l’idéologie du grand remplacement ne sévit qu’en Europe occidentale et aux États-Unis. Il faut croire qu’il existe dans cette zone un agent pathogène qui incite les peuples à se suicider en prônant la disparition des nations et de leurs cultures (2). Que dire de plus ?

Gérard Pince.

1— Pour vous délivrer du mensonge, lisez « Les Français ruinés par l’immigration ». Cliquez sur : http://www.amazon.fr/G%C3%A9rard-Pince/e/B007GGPNNK/ref=ntt_dp_epwbk_0 pour le commander.

2— J’imagine qu’en Corée ou à Taiwan, on établirait des barrages militaires et non des « corridors humanitaires » pour se protéger des invasions venues de la mer (Jean Raspail avait été visionnaire dans ce domaine)