dimanche 22 février 2009

La crise au quotidien

Nous avons déjà analysé sur ce site les origines de la crise, son déroulement prévisible et les solutions possibles aux niveaux mondial, européen et français (1). Ces analyses tranchent avec l’incroyable cacophonie de tous les universitaires qui se répandent dans les medias. Au vu de leurs élucubrations, il n’est pas surprenant que les universités françaises soient aussi mal placées dans les classements mondiaux.

Je vous avais aussi annoncé que les autorités perdraient le contrôle de la crise: lors du dernier G7, le ministre des finances japonais est arrivé à la conférence de presse complètement ivre. Il venait sans doute d’apprendre que son pays avait enregistré une chute annualisée de 13% de son PIB!

A présent, en réponse à la demande de lecteurs , nous allons étudier ce qui va se passer dans votre vie quotidienne en identifiant les principaux risques et en indiquant les moyens de s’en prémunir . Nous passerons successivement en revue les risques de dépression et d’hyper-inflation, de faillite bancaire survenant en France, de faillite d’un Etat européen et finalement de faillite de l’Etat français avec ses conséquences dévastatrices.

Lire la suite sur: www.freeworldacademy.com/criseauquotidien.htm

gérard Pince

1- Se reporter notamment aux articles suivants: http://www.freeworldacademy.com/globalleader/financialcrisis.htm : classé sur Google en 3eme position sur 25.700.000 entrées. http://www.freeworldacademy.com/globalleader/financialorder.htm classé sur Google en 31eme position sur 78.400.000 entrées.
http://www.freeworldacademy.com/globalleader/depression.htm classé sur Google en 35eme position sur 21.200.000 entrées

samedi 14 février 2009

Deux conseils à un Président en difficulté.

A l’approche de la négociation du 18 Février, je suggère deux idées de rupture à notre Président

Puisqu’une majorité de français souhaite une augmentation des salaires, le Président peut proposer que tout salarié qui touche actuellement 1100 euros reçoive désormais 2200 euros sur son compte bancaire. Comment réaliser un tel miracle? Reportez vous simplement à www.freeworldacademy.com/social.htm qui explique comment l’état confisque 1100 euros pour financer la sécurité sociale. Certes, les salariés qui accepteront cette mesure, devront alors s’assurer auprès de compagnies privées pour leur santé et épargner pour leurs retraites mais ils seront néanmoins largement gagnants. En effet, pour un ménage de deux personnes, le système de la sécurité sociale se traduit par un manque à gagner en fin de vie de 1.833.000 euros (soit 12.000.000 de francs ou 1.200.000.000 d’anciens francs).

Le Président peut aussi proposer la suppression de l’immigration choisie. On nous signale en effet, que des grands groupes hôteliers font venir par charters entiers des cuisiniers ou serveurs de Turquie et du Maroc avec des contrats de travail: 1438,80€ brut par mois - nourris logés blanchis - Vol aller/retour payé par l'employeur- lieu de travail: Megève - Courchevel - les Arcs - les 2 Alpes etc. Les savoyards au chômage apprécieront! Autre statistique: l’année dernière le nombre de travailleurs nés sur le sol britannique a baissé de 278.000 alors que 214.000 personnes nées à l’étranger ont trouvé un emploi. Pour connaitre la vérité sur chômage résultant de l’immigration, reportez vous à www.freeworldacademy.com/globalleader/IMMIG.htm

Il n’est pas certain que les syndicats apprécient ces deux propositions mais elles auraient le mérite de les mettre au pied du mur et de permettre au Président Nicolas Sarkozy de regagner la faveur d’une majorité de français.

Gérard Pince

mardi 3 février 2009

Ce que peuvent faire l'Europe et la France pour sortir de la crise.

L’Union européenne, forte de 490 millions d’habitants, représente en 2008 un produit intérieur brut de 19.000 Milliards de dollars soit 30% du produit mondial . Elle devance les USA (14.000 Milliards) et n’a donc aucune raison de se situer à leur remorque. En raison de son poids déterminant, elle doit imposer ses propres règles du jeu sur la scène mondiale.

Pour sortir de la crise, il faut donc abandonner les lubies mondialistes et se recentrer sur l’Europe. Nous ne proposons pas mille mesures mais simplement six : Trois qui concernent l’Union européenne et trois autres la France.

Pour lire la suite en français, cliquez sur www.freeworldacademy.com/bref.htm

Oui, nous pouvons sortir de la crise! Lorsque l'Europe comptera 40 millions de chômeurs, nos dirigeants seront obligés d'adopter nos propositions!

Je vous demande donc de les diffuser le plus largement possible. Des solutions existent. Les citoyens doivent exiger leur application.

Gérard Pince