mercredi 13 janvier 2010

Consignes: consommez résistant.

Votre véritable pouvoir ne réside pas dans votre bulletin de vote mais dans votre portefeuille. A chaque fois que vous consommez, vous pouvez accomplir un acte de résistance.

1-Commerce de distribution : Cessez immédiatement tous vos achats dans les magasins qui exposent des nourritures hallal. Eventuellement, faites le savoir à un chef de rayon en lui disant que vous ne pouvez plus fréquenter un magasin qui vend des produits d’animaux égorgés vifs, en contradiction avec les lois sur la protection animale. Dites aussi que vous ne voulez pas cautionner des coutumes barbares.

2-Entreprises (restauration, hôtellerie, bâtiment etc.) : Rompez avec toutes les entreprises qui sont réputées employer des clandestins et avec celles qui promeuvent le racisme anti blanc sous couvert de « diversité » ou de discrimination positive.

3-Banques : Des amis nous ont signalé qu’un établissement affichait son enseigne en arabe. La loi nous interdit d’appeler nominativement au boycott mais vous savez ce qu’il vous reste à faire. Clôturez tous vos comptes dans les banques qui se livrent à de telles pratiques ou qui proposent des produits liés à la finance islamique.

4-Enseignement : Retirez vos enfants des écoles publiques et placez les dans des établissements privés laïcs ou religieux. Il en va de leur sécurité et de leur équilibre mental.

5-Santé : Evitez les hôpitaux publics et privilégiez les cliniques privées.

6-Tourisme : Prohibez les séjours dans les pays à la source de l’invasion et allez respirer le bon air en Suisse ou en Italie !

7-Distractions : Renoncez à tous les livres, spectacles et expositions qui font l’éloge de l’invasion ou qui profitent à de mauvais français (acteurs, compositeurs, écrivains, etc.).

Ces mesures peuvent paraître dérisoires mais l’oligarchie ricanera moins le jour ou nous demanderons à tous les épargnants de liquider leurs assurances vie qui financent le déficit de l’état et couvrent son train de vie!

Cette revue donne l’occasion d’adresser une mise en garde solennelle à une partie du patronat. Certains patrons favorisent l’invasion afin de profiter d'une main d'oeuvre bon marché, tout en mettant sur le dos des contribuables tous les coûts qui résultent d’une telle politique (éducation, logement, sécurité). Non content d’avoir tuer la poule aux oeufs d'or en délocalisant, pour un plat de lentilles, une expérience industrielle qui fait partie de notre identité nationale, ils soutiennent par le biais de leurs médias, toute la lie de la collaboration. Attention ! Comme ce fut le cas à la fin de la guerre mondiale, leurs entreprises et leurs biens seront confisqués, sans indemnités pour leurs actionnaires, et remis à des groupes privés détenteurs d'un certificat d'honorabilité délivré par le CNR(1).

Pour terminer sur une note positive, réjouissons nous de la réaction du peuple italien qui, après les suisses, vient de donner un bel exemple de résistance, en édifiant des barricades pour se protéger des envahisseurs.

Gérard Pince

1-Inutile de poser des questions sur le Comité National de la Résistance. Pour des raisons évidentes, il est strictement secret.